- Nouveau projet

SITE OFFICIEL DE BERNARD SIMONAY
Aller au contenu

Menu principal :

LES DRAMAS


Les Dramas furent créés par Kalkus de Rives dès les premiers temps de la Religion. Ils avaient pour rôle d'assurer la sécurité des peuples contrôlés par les Amanes. Au début, leurs interventions furent nombreuses, nécessitées par la violence qui régnait hors du monde amanite. Au fil des siècles, ils se firent plus discrets. Désirant amener les peuples vers la paix, les amanes évitaient de donner d’eux l’image de conquérants utilisant la force. Ils ne s’appuyaient sur les Dramas qu’en cas de difficultés ou de menaces. Lorsqu’une population se montrait réticente à adopter leur religion, les amanes n’insistaient pas. Ils préféraient laisser aux peuples le temps de venir vers eux. Leur domination se faisait toujours sans violence, parce qu'elle finissait toujours par être désirée.
Cependant, des guerres sporadiques, aussi soudaines que meurtrières, opposaient souvent les populations non conquises et les cités fondées par les amanes. Là se situait le rôle essentiel des Dramas, qui appuyaient alors les citadins. La puissance de leurs armes, leur détermination et leur courage forçaient l'admiration et suscitaient la crainte.
À l’époque de Dorian et de Solyane, les dramas sont perçus encore comme une caste à part, qui ne se mêle pas véritablement aux peuples amanites. On les respecte et on les redoute.
Les garnisons dramas, toujours situées à l'extérieur des cités, sont placées sous l'autorité directe de la Phalange. Dans certains cas bien précis, les princes régnants peuvent faire appel à leur services, lorsque la cité est menacée par une puissance extérieure au monde amanite, par exemple.
Cependant, les Dramas n'interviennent pratiquement jamais en cas de conflit entre deux comtés ou royaumes, observant une stricte neutralité exigée par les Amanes.
Les Dramas constituent une population singulière, qui ne rend de comptes qu'aux Amanes eux-mêmes. Ils vivent en autarcie, possédent leurs propres terrains agricoles, leurs propres industries. Ils se mélangent rarement aux citadins. La garnison est toujours commandée par un prêtre commandant, qui dépend directement de la Phalange.
Bien que la majorité des Dramas soient des hommes, il n'est pas rare de rencontrer des femmes dramas. Leur recrutement s'effectue la plupart du temps parmi les enfants qu'ils ont avec des femmes vivant avec eux dans l'enceinte des garnisons. Ces garnisons ressemblent à des villes fortifiées, dans lesquelles les citadins n'ont pas le droit de pénétrer. Seuls y sont admis les princes régnants et les Chevaliers. Cependant, aucun Chevalier n'a le droit de devenir dramas.
Les Dramas constituent sans doute l'armée la plus puissante et la mieux organisée que le monde ait jamais connue. Une discipline de fer fait de chacun d'eux un guerrier redoutable, rompu à tous les arts du combat, et aveuglément fidèle aux principes de la Religion. Leur tradition repose sur une histoire vieille de deux millénaires, fertile en anecdotes et en légendes. Des légendes qui ne circulent pas au sein de la population amanite, mais que les Dramas se transmettent eux-mêmes de père en fils.
A l'époque du Schisme consécutif à l'avènement du Commandeur Darios, une scission se produisit au sein même de la population dramas, dont la grande majorité toutefois demeura fidèle aux éléments conservateurs, ce qui permit au Grand Initié Horius de vaincre les Schismatiques.
Ils jouèrent un grand rôle, à l'époque de "GRAAL", dans la lutte contre les Fayads - les Fous de Dieux -, et beaucoup perdirent la vie dans les combats meurtriers qui se déroulèrent alors

 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu